Login  
 
0 vote

Par www.egbade.com le 16/02/2015 à 09:10 Voir l'article

16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 08:10

L’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), qui regroupe une centaine de partis, mouvements et creusets politiques soutenant les actions du président Boni Yayi, était en congrès extraordinaire ce samedi au palais des Congrès de Cotonou. Il s’agissait pour eux, de se remobiliser en vue des échéances électorales qui s’annoncent au Bénin mais aussi et surtout, de s’organiser et garder le pouvoir pendant un nombre indéterminé d’années.
« L’alliance doit demeurer la première force politique du Bénin à travers le temps. Il fallait effectivement un sursaut, un nouvel élan. Et ce nouvel élan permettra de poursuivre la construction du Bénin et d’aboutir à l’émergence », a estimé le coordonnateur national de l’alliance Fcbe, Eugène Azatassou samedi dernier lors du congrès de la relance. En effet, après les départs enregistrés au sein de ce regroupement politique, il fallait réorganiser cette troupe pour les joutes électorales futures. Et pour y arriver, il faudra taire les querelles de leadership qui minent ce regroupement et aller de l’avant. « Les Forces cauris ne subiront pas la mort subite que des alliances politiques ont eu à subir dans ce pays. Et pour ce faire, je voudrais vous inviter à taire vos contradictions. S’il y a un idéal que nous devons poursuivre, c’est comment nous nous mettons ensemble pour être forts », a renchéri le ministre de l’économie, Komi Koutché en tant que président du comité d’organisation. Il s’agit donc pour les partisans du chef de l’Etat, de continuer son action après son départ car « il n’y a pas de raison que l’on ne s’organise pas pour continuer à gagner ce combat-là, parce que toute l’ambition du chef d’Etat, on ne peut pas la réaliser en 10 ans » a-t-il insisté.

Meeting de présentation de résolution au stade de l’Amitié de Cotonou
Les directives adoptées en congrès dans la matinée au Palais des congrès de Cotonou ont ensuite été présentées aux militants à la base lors d’un meeting au stade de l’Amitié de Cotonou dans l’après-midi de ce 14 février 2015, en présence du chef de l’Etat. Les militants disponibles ont donc fait le déplacement de ce lieu de convergence. Entre autres résolutions prises par les Fcbe, il faut signaler le maintien du coordonnateur Eugène Azatassou jusqu’au terme des élections qui attendent le Bénin, de remplacer ceux du bureau qui ont trahi, de formaliser l’existence des Fcbe et d’enregistrer le logo de l’alliance, de s’organiser et garder le pouvoir pendant un centenaire, de demander à Boni Yayi de maintenir le projet de révision de la Constitution à l’Assemblée nationale, car ils estiment qu’il est vital pour la Démocratiebéninoise Il s’agit également de faire en sorte que la Céna et la Chambre des comptes deviennent des Institutions constitutionnelles et que les crimes économiques deviennent imprescriptibles.

Gathum Gbaguidi