Login  
 
0 vote

Par www.egbade.com le 16/02/2015 à 12:07 Voir l'article

16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 11:07

Le Chef de l'Etat a reçu ce samedi 14 février 2014 les lettres de créance de l'ambassadrice de Finlande près le Bénin, Pirjo Suomela-Chowdhury. Cette dernière entend contribuer au renforcement de l'axe Cotonou-Helsinki.

La coopération bénino-finlandaise poursuit sa dynamique ascendante. Le Chef de l'Etat a reçu ce samedi des mains de Pirjo Suomela-Chowdhury, l'accréditation par laquelle l'Etat finlandais à cette dernière la mission d'oeuvrer au renforcement des relations entre les deux pays, à l'aune des nouveaux enjeux du monde. A sa sortie du cabinet présidentiel, la nouvelle ambassadrice de Finlade près le Bénin, avec résidence à Abuja s'est dit heureuse de travailler à l'enracinement des liens de coopération et d'amitié entre le Bénin et son pays. "J'ai eu des discussions fructueuses avec le ministre des affaires étrangères et le Chef de l'Etat sur divers sujets, notamment dans le domaine des affaires. Nous avons reconnu qu'il reste beaucoup de choses à faire. Nous avons aussi échangé sur l'agenda post 2015 des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) pour lequel les deux pays sont très actifs", confie-t-elle. Les discussions se poursuivront, avec la visite prochaine du ministre béninois des affaires étrangères en Finlande, rassure la diplomate finlandaise.
Née le 23 mai 1964, Pirjo Suomela-Chowdhury a débuté sa carrière en juin 1997 comme attachée de coopération à la cellule des affaires des Nations unies. Au cours de carrière, elle a servi son pays dans plusieurs chancelleries, notamment comme deuxième secretaire à l'ambassade de Finlande près la Chine à Pékin, Chef de mission à l'ambassade de Finlande à Santiago en Chili, Directrice de la cellule de développement des affaires des Nations unies, département des politiques de développement, etc. Depuis septembre dernier, elle est nommée ambassadrice de Finlande près la République Fédérale du Nigeria. Elle est mariée et mère d'un enfant.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)