Login  
 
0 vote

Par ARCEP Bénin le 16/02/2015 à 20:11 Voir l'article

La marche vers la certification ISO 9001 engagée

L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et de la Poste (ARCEP-BENIN) est résolument engagée dans la démarche qualité. Dans l’après-midi du vendredi 13 février dernier, tout le personnel du Secrétariat Exécutif était à Azalai Hôtel pour s’imprégner du système d’amélioration continue de la politique de gestion au sein de l’institution. Le personnel a, en présence du Secrétaire Exécutif Monsieur Hervé Coovi GUEDEGBE, suivi avec attention la présentation du cabinet ISO SUD qui accompagne l’ARCEP-BENIN dans l’amélioration de sa politique de gestion pour la certification  dans la norme ISO de l’institution. A cette occasion, l’auditoire a eu droit à tout ce qu’il faut pour une structure qui s’est engagée pour améliorer significativement sa gestion et obtenir le satisfecit de ses usagers. En ce qui concerne l’ARCEP-BENIN, l’accent a été mis sur la Politique Qualité de l’institution, les comportements administratifs et professionnels à adopter pour satisfaire durablement aux attentes des usagers sans oublier ce que chacun des partenaires attend de l’ARCEP-BENIN.  « Nous nous sommes engagés dans l’amélioration continue de nos prestations et le but de cette rencontre  est de faire le point du chemin parcouru dans la démarche qualité » a fait remarquer le Secrétaire Exécutif dans son discours introductif, lors de cette rencontre. « La première préoccupation du personnel est de veiller à la satisfaction des sollicitations des clients internes qui sont les services de l’ARCEP – BENIN pour assurer en retour la satisfaction des sollicitations  externes qui sont celles des clients externes » conseille le cabinet.  Il faut souligner que dans la matinée de la même journée, le cabinet ISO SUD avait procédé à la réalisation des premiers audits qualité internes de l’ARCEP – BENIN. A cet effet, les différents pilotes de processus notamment  les directeurs du Secrétariat Exécutif ont été écoutés par les auditeurs. Il a été essentiellement question de l’évaluation de la mise en œuvre de chaque processus, la mesure des indicateurs de chaque processus et l’évaluation du dispositif d’amélioration mis en place pour gérer efficacement les cas de non-conformité qui pourraient être enregistrés au niveau de chaque processus.