Login  
 
0 vote

Par Christophe D. AGBODJI le 13/04/2015 à 23:25 Voir l'article

13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 21:25

 Les relations entre le Bénin et le Gabon sont des plus amicales. Cependant, quelques incidents ont, par moments rendu tendus ces liens d’amitié. C’est une affaire de fétichisme qui risque de paralyser, à nouveau ces rapports. Mais, ce n’est pas la première fois que le gabonais se soulèvent contre le Bénin pour des affaires ayant trait au vaudoun et au fétichisme.

 

Christophe D. AGBODJI

 

L'ambassade du Bénin sise dans le quartier Ancienne Sobraga a été incendiée ce 12 avril 2015. La cause, le décès de l’opposant André Mba Obame que certains gabonais explique par un envoutement du directeur de cabinet de la Présidence, Maixent Accrombessi, d'origine béninoise et naturalisé gabonais. En effet, l’opposition gabonaise a la dent dure contre ce dernier, un ancien ami du défunt. Pour la petite histoir, Maixent Accrombessi et André Mba Obame furent de très proches amis ; laquelle amitié recevra un coup depuis la distance prise par André Mba Obame avec Ali Bongo alors que Maixent Accrombessi, son vieil ami lui est resté fidèle. Selon nos informations, le béninois a déjà emmené sur le sol béninois André Mba Obame pour des pratiques de fétichisme. Selon ces mêmes sources, ils auraient visité des charlatans dans la région du Mono et du Zou. Ces expéditions spirituelles ont pris fin à leur séparation. C’est, peut être ce passé des deux amis qui justifie la position de l’opposition contre Maixent Accrombessi accusé d’avoir la main dans son décès.

 

L’histoire se répète

Ce n’est pas la première fois que le Bénin connait de telles pressions au Gabon. Pour rappel de similaires incidents avaient eu lieu au cours de la période révolutionnaire. Les amitiés entre Omar Bongo Odimba, l’ancien Président du Bongo et Sossa Guédéhounguè, le défunt Président de la Communauté nationale du culte vaudou du Bénin (Cncvb) sont connues de tous. Il est donc déjà arrivé que les gabonais s’en prennent aux béninois dans une affaire de fétichisme qui a mal tourné entre le féticheur et un membre de l’opposition gabonaise. D’ailleurs, cela n’a-t-il pas valu l’expulsion de 10 mille ressortissants béninois du Gabon en sont temps ?

Published by Christophe D. AGBODJI