Login  
 
0 vote

Par Site officiel du gouvernement du Bénin le 20/05/2015 à 08:39 Voir l'article

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Nos compatriotes ont appris avec une certaine angoisse la suspension de l’aide au Bénin des Pays-Bas en raison des irrégularités relevées par le Cabinet Fiducia Consulting Group (FCG) dans la gestion des ressources financières du Programme Pluriannuel d’Appui au Secteur Eau et Assainissement (PPEA-II).

Nos compatriotes sont préoccupés par la nécessité de faire toute la lumière sur ces irrégularités et d’obtenir dans les meilleurs délais la levée de la suspension.

Dans la même logique que les populations, le Gouvernement du Bénin s’est immédiatement attelé de concert avec les Pays-Bas à créer les conditions de rétablissement au plus tôt de la coopération entre les deux pays. Notre peuple a suivi avec espoir les dispositions immédiates prises par le Gouvernement à cet effet. Malheureusement, on peut constater que certains de nos compatriotes ne s’inscrivent pas dans cette inquiétude qui a gagné les Béninois et sont loin d’œuvrer à la normalisation de la situation née des irrégularités constatées au PPEA-II.

Ainsi, ces compatriotes par presse interposée s’emploient à en rajouter à la situation. Ils procèdent à des amalgames qui n’ont d’autre raison d’être que de compliquer cette situation déjà hautement dommageable à l’image de notre pays, de mettre le peuple en colère et de renforcer la défiance des partenaires à l’égard du Gouvernement.

 

En effet, on peut lire dans le n° 1544 du quotidien le Meilleur du 13 Mai 2015 : « Affaire détournement de trois milliards de francs CFA issus des Pays-Bas, voici comment le Gouvernement voulait camoufler le dossier ». Le quotidien s’appuyant sur un relevé du Conseil extraordinaire  des Ministres du 7 avril 2015, insinue que le Gouvernement a « sommé » les Sociétés d’Etat et les opérateurs GSM de mobiliser la somme de trois milliards destinés à "faire croire aux autorités des Pays-Bas que le projet de réalisation des forages d’eau potables en zone rurale ne souffrait d’aucune difficulté". Selon ce quotidien, le Gouvernement s’est engagé dans du faux, faisant preuve d’un machiavélisme inadmissible dont l’objet serait de camoufler le trou financier occasionné par les irrégularités enregistrées au PPEA-II par l’utilisation des fonds collectés au niveau des sociétés d’Etat et des GSM.

En fait, de quoi s’agit-il ? Tout le monde sait que le besoin d’eau potable est énorme dans nos villes et campagnes. Aussi le Gouvernement a-t-il cru devoir compléter l’important dispositif existant de fourniture d’eau mais insuffisant à satisfaire nos besoins par un programme national d’approvisionnement en eau potable des populations notamment en zones rurales.

Il est à souligner que le seul lien entre le Programme Pluriannuel d’appui au secteur Eau et Assainissement et ce que le journal le Meilleur appelle camouflage reste et demeure la volonté du Gouvernement de satisfaire les besoins en eau  des populations. Les insinuations du journal le Meilleur, une fois encore, ne sont qu’amalgame et désir d’opposer les populations au Gouvernement, une contribution destinée à approfondir la stratégie en cours de renforcement du déficit de confiance entre notre peuple et ses dirigeants. Du reste, comment comprendre que cette décision destinée à faire du faux et à camoufler un détournement, comme le prétendent le quotidien le Meilleur et des hommes politiques, ait été largement publiée dans un communiqué du Conseil des Ministres ?

En tout état de cause, la mobilisation de ressources financières  par le canal des sociétés d’Etat et les GSM n’est rien d’autre qu’un programme national  complémentaire  du dispositif existant. Il est prévu qu’il soit exécuté par un comité de pilotage comprenant les membres de l’Agence des Grands Travaux et nos partenaires des GSM et entreprises d’état. L’expertise du PNUD pourrait être mise à contribution. Ainsi, ce programme national sera bel et bien lancé et mené à terme. Des centaines de puits seront forés pour étancher la soif  de nos vaillantes populations. Le journal le Meilleur, est donc invité, au côté du  peuple Béninois, à suivre la mise en œuvre du programme d’urgence 2015 d’alimentation en eau potable en zone rurale par le Gouvernement dont la concrétisation sera un démenti cinglant à l’œuvre de déstabilisation et d’amalgame visée par le quotidien le Meilleur en sa parution du 13 mai 2015.

Fait à Cotonou, le 17 mai 2015

Le Secrétaire Général du Gouvernement

 

 

Alassani TIGRI.-