Login  
 
0 vote

Par La Presse du Jour le 14/11/2016 à 10:26 Voir l'article

Le député Orden Alladatin a eu un regard croisé sur l’actualité nationale qu’internationale, le vendredi 11 novembre 2016. Reçu sur Capp Fm, il n’a pas du tout apprécié certaines rumeurs qui ont fustigé que le gouvernement serait derrière l’affaire 18 kg de cocaïne pure retrouvés dans un conteneur destiné  à l’homme d’affaires Sébastien Ajavon,  au Pac. L’élection de Trump à la tête des Etat-Unis ne changerait rien dans notre pays, selon l’invité.

Dans une telle affaire, la justice est la seule habileté  à agir. « Je suis convaincu que nous ne pourrions sortir que si la justice ne soit au cœur de l’affaire », a martelé l’invité de Capp Fm le vendredi dernier pour balayer de revers de la main l’inventaire de ceux qui accusent le silence du gouvernement. En outre, pour Orden Alladatin, le gouvernement n’aurait été auteur d’une telle cocaïne dans le conteneur. Mais « qui cela arrange ? Ni Talon ni personne », se questionne-t-il. A l’en croire, quand on est devant plusieurs hypothèses on ne prend pas en compte une seule ; car le mis en cause des ennemis commerciaux. Il soutient que ce n’est pas le rôle du Garde des Sceaux de se prononcer sur cette affaire, mais il pourrait donner des instructions au Procureur de la République à qui le légitime pouvoir est affecté. « Inculper quelqu’un fait par du ressort de la justice », ajoute-il. Il a émis une hypothèse à ce sujet en disant que si la justice n’avait pas ainsi procédé, on dirait que ce sont deux hommes d’affaires. Abordant le coût faramineux du budget de l’Etat, Orden Alladatin a évoqué que cela n’est pas un rêve creux et a invité à rêver grand. Sur ce sujet, il est convaincu qu’on peut s’endetter mais à des  taux préférentiels. « Même si on s’endette, on va payer », assure-t-il. Au sujet de la présidentielle aux USA, l’invité de Capp Fm a dit qu’il est surpris comme tout le monde, malgré les propos tenus au cours des campagnes. Pour lui, cela prouve que la démocratie américaine a quelques problèmes. Loin d’être prometteuse, l’élection de Trump à la tête de cette grande puissance ne changerait rien à notre pays.  « Quelque soit celui qui est élu à la tête des USA, nos problèmes demeurent les nôtres », a-t-il notifié.