Login  
 
0 vote

Par Club d'Electronique et d'Informatique - UATM GASA le 19/05/2014 à 10:17 Voir l'article

aesthetic

Terme peu connu du public, l’aesthétique est le domaine des sens. Non seulement ce que nous voyons, mais aussi ce que nous entendons, sentons, ressentons. Dans une approche plus technique, l’aesthétique est la science d’étude des comportements humains face aux situations, aux phénomènes et aux choses.

Dans le monde du numérique, l’aesthétique analyse non pas seulement la disposition graphique des éléments composant les interfaces, mais aussi les réactions que suscitent les éléments en question.

Perception : fondement de la décision

Les grandes entreprises de ce monde l’ont compris, la perception que donne un produit est un facteur déterminant de son succès. A la Human-Interaction Conference de 2007, des ingénieurs ont présenté les résultats à l’issue de leurs investigations autour des moteurs de recherche.  Devant des moteurs de recherche de même construction techniques, les participants affichaient certaines préférences. Les comportements indiquaient clairement que les préférences n’étaient basées sur aucune considération rationnelle. Les facteurs en jeu ici sont plutôt la perception, l’expérience et l’émotion produit par la morphologie des interfaces des moteurs de recherche.

Nous devons par conséquent reconsidérer les choses. Les éléments graphiques des interfaces ne doivent plus être relégués au second rang, ils sont une couche fonctionnelle des applications au même titre que l’utilisabitlité ou le temps de réponse.

Les choses attractives marchent mieux

Plusieurs études prenant en compte des réalités telles que le sexe, l’âge et les considérations culturelles montrent que les sujets rencontrent moins de difficultés devant les machines attractives. Cette observation s’explique par le fait que le cerveau humain est plus productif lorsqu’il est en relaxation. Il semble que l’être humaine développe une certaine tolérance envers les choses agréables et attractives. Combien de fois n’avons-nous pas pardonné des erreurs faites par des personnes que nous apprécions. Mieux encore, nous voulons voir les choses que nous apprécions bien fonctionner. Ceci met en relief les solides relations entre aesthétique et utilisabilité.

Que retenir ?

Nombreuses sont les applications qui malgré les services qu’elles offrent continuent d’enregistrer de faible taux de fréquentation. La raison de cette situation se trouve dans l’aesthétique. Sur Internet particulièrement, les décisions sont prises dans les premières millisecondes et sont basées non sur la raison mais sur l’émotion. C’est pour cela que l’aspect graphique des interfaces doit être pris très au sérieux et réalisé de sorte à mettre à l’aise le client, à l’émouvoir. Nous aborderons très prochainement les fondements du design émotionnel.