Login  
 
0 vote

Par Sinatou SAKA le 30/06/2014 à 14:18 Voir l'article

Copyright Tous droits réservés par Parfum Doux/ https://www.flickr.com/photos/17891949@N00/

Il y a quelques jours, en faisant ma veille numérique, je suis tombée sur un site fort intéressant nommé Expat Blog. Comme on peut lire dans cet article, il s’agit d’une sorte de réseau « social  » d’expatriés. Expatrié lui même, Julien Failu explique dans l’article que « L’idée,  c’était de créer l’enveloppe, et de laisser les gens apporter leur vécu, partager leurs expériences à l’étranger…faire le pont entre les personnes qui veulent partir et celles qui sont déjà sur place ».

Jusqu’ici,  nouveau comme concept mais rien d’extraordinaire. Comme vous l’avez compris, les expatriés partagent simplement leurs expériences dans des pays étrangers mais se posent aussi des questions sur leur vie au quotidien et notamment sur l’avenir de leur pays d’accueil.
J’ai ainsi découvert sur le site, un forum où plusieurs personnes (des Français surtout)  partageaient leurs avis sur le futur du Bénin. J’ai passé des heures à lire ces points de vues tellement lucides que je me suis demandée comment se profilait alors l’avenir de la France vu que je suis moi même expatrié comme on dit.
A cette question, j’aurai tellement de réponses à donner comme par exemple: « Si la France continue de vivre au dessus de ses moyens, sa situation économique ne risque pas de s’améliorer ».
Ne me sentant pas légitime pour porter cependant de tels jugements, c’est donc avec étonnement que j’ai découvert ce site où des étrangers s’exprimaient autant librement mais également avec prudence et sincérité sur la situation dans mon pays. Je vous propose ci-dessous quelques avis. Je ne citerai bien sûr personne dans la mesure où chaque utilisateur du site témoigne  sous pseudonyme.
Avant que vous ne commencez la lecture, je précise que ces personnes ne veulent pas donner des leçons , encore moins construire un pays à l’image du leur. Maintenant, bonne lecture!
1- je pense que le pays ne va pas évoluer, ni régresser, ni se valoriser. La barre entre les riches et les pauvres va continuer à s’accroître. Majc, tu es bien optimiste quand tu dis que la population va se prendre en main, à mon arrivée aussi je le pensais mais je n’y crois plus. La population vit dans une acceptation générale de tout ce qui se passe « dieu a voulu », « dieu fera ». Dieu ne fait rien et la population attend. Les plus riches vont peut-être bouger mais pour leur bien personnel, les autres vivront comme ça. Tant que la corruption sera le maître mot de tout le monde et non pas seulement des politiciens rien ne pourra fonctionner. Les agents administratifs se tournent les pouces et prennent un salaire. 3 personnes sur 10 qui ont un job sont en trop dans l’entreprise car si les 7 autres travaillaient un peu plus ils pourraient faire tout le travail et avoir un meilleur salaire et augmenter leur pouvoir d’achat. Mais les 10 préfèrent discuter que de travailler. Et les chômeurs attendent bêtement qu’un travail leur tombe dessus ben oui « Dieu fera ». J’ai pas dit que trouver un travail est facile mais c’est pas à attendre dans un cyber ou devant la TV que ça vient. Tant que la jalousie sera l’état d’esprit des béninois, rien n’avancera. Au lieu de mettre des bâtons dans les roues de celui qui avance, aides-le un jour il t’aidera aussi pour que tu avances. Et le pays ainsi se développera. Mais affaiblir ton voisin ne te rend pas plus fort. Tant que aider quelqu’un devient presque à coup sûr un harcèlement ou pire après alors tu ne peux et ne veux plus aider. Ce matin, un garçon est venu taper à ma porte pour du travail, mon cœur me disait « aides le » mais le risque qu’il vienne pour ensuite te voler est trop grand, je ne peux pas le faire entrer chez moi.  J’avais plein d’espoir pour ce pays il y a 5 ans, mais ma vision était erronée.

2-Je me retrouve au milieu d’une jeunesse béninoise conservatrice. Oui conservatrice de tout! la paresse,l’envie démesuré,conservateur des rêves sans espoir. C’est vrai , c’est la faute à personne car du béninois à l’africain on attend que l’heure de Dieu sonne. Mais malheureusement le délai d’attente pour la solution miracle est inimaginable. On dirait que c’est héréditaire (même si j’ai du mal à croire). Nous vivons sans le savoir avec ces maladies dans la plus belle des crises. Le problème c’est que tout le monde africain attend le blanc. Que dis-je ? le Dieu. Si non comment se fait il que le noir considère aussitôt le blanc comme la richesse debout, le développement ambulant sans vouloir chercher à comprendre la réalité de chez lui.
Même si tu quittes Cotonou pour visiter la famille ou un parent à Porto-Novo, Ouidah…je ne sais où encore, le premier constat c’est qu’on attend de voir ce que tu as ramené de la ville. C’est bien dommage au niveau local,alors si déjà tu arrives à aller en France (le pays des riches dans le standard africain bien sûr) c’est que t’es aussitôt riche. Or en Afrique la religion c’est l’argent,malheur à toi donc si tu reviens de la France sans manifester le moindre geste de…tu seras traité de tous les noms. La route du développement est longue certes ,mais l’avenir reste sombre.

Et moi je ne condamne pas la télé. Le siège des feuilletons qui donne envie d’agir et de vivre comme les acteurs et autres personnages de série télévisé.
¿¿Je me demande bien où est ce que les arnaqueurs puisent leurs idées et autres modes opératoires??

Que font les autorités quand les victimes sont comptées par trentaine au CNHU  pour faute de moyens aux soins,pendant qu’on vote des soixantaine de milliards pour les microcrédits?

Nous sommes dans un système qui ne forme que des chômeurs. Que direz vous quand des personnalités du pays essaient d’acheter votre silence,ou de vous corrompre et quand vous n’êtes pas ouvert il revient vous dire que c’était un « test »?

Les jeunes attendent de trouver un boulot dans leur domaine d’étude ,ce qui est bien rare. Donc on continue d’attendre l’heure de Dieu. L’heure de nos dieux bien sûr.
Le pays est un sac à problème. Des problèmes héréditaires et tout le peuple attend la solution miracle. Vivement que le ciel nous envoi la formule magique. Amen.

 

3-Rien ne changera tant qu’on continuera à mettre des gens incompétents à des postes importants parce qu’ils connaissent quelqu’un. J’ai un beau-frère alcoolique qui tient a peine debout mais il a un poste dans un ministère. Il ne va jamais au boulot, est ce qu’il se souvient même comment on travaille… Ce genre de personnes est une double perte pour l’état: 1-le travail n’est pas fait, 2- le salaire est payé. Faut faire un très grand ménage d’abord dans toutes les institutions d’état et placer de jeunes diplômés qui risque de fuir le pays en quête d’une vie meilleure. L’Afrique a besoin de ses jeunes pour se développer mais les pousse vers l’étranger en gardant des vieux pervers voleurs à la tête des institutions. Si le pays veut vraiment il peut. C’est facile d’aller à l’improviste dans les ministères et de virer tout ceux qui ne sont pas en poste. Tu fais ça 3 fois, il n’y aura plus personne. Et une grande vague d’embauche avec menace à l’appuie (retard inacceptable, absences justifiées (attention les docteurs n’ont pas le droit de faire du faux sinon plus de licence d’exercer). Il y  a des règles mais personne pour les faire appliquer alors c’est l’anarchie et la corruption.

Même si je côtoie des béninois courageux, combattants et qui font des choses pour leur pays, je dois reconnaître que ça reste une minorité de la population. Je me retrouve alors assez bien dans ces trois points de vue sur mon pays malgré le fait que ça vienne de personnes étrangères. Je ne connais pas votre avis sur le sujet mais vous pouvez laisser vos points de vue en commentaires. Je pense qu’il  n’y a pas à avoir honte de tares dont nous sommes tous conscients qu’ils existent alors ces remarques me semblent complètement positifs. Ne dit-on pas que c’est du débat que jaillit la lumière? Tout le monde y est donc invité!

The post Comment se profile l’avenir du Bénin..selon les expatriés? appeared first on Daily Sinath!.