Login  
 
0 vote

Par Hodonou Sounton le 03/08/2014 à 23:22 Voir l'article

Le diagramme des cas d'utilisation est utilisé pour représenter les fonctions d'un système. Il permet, par une communication de haut niveau, au maître d’œuvre et au maître d'ouvrage de se mettre d'accord sur les fonctionnalités du système en modélisation.

Les notations graphiques du diagramme des cas d'utilisation

Acteur

Un acteur est une entité externe au système. Il peut être un homme, une machine ou une autre système. La relation de généralisation peut être utilisée pour mettre en relief les spécifications d'un acteur.

acteur_uml

Cas d'utilisation

Un cas d'utilisation est une entité fonctionnelle qui peut interagir avec des acteurs ou avec d'autre cas d’utilisation.

use case

Limite du système

La limite du système enferme dans son aire les cas d'utilisation du système. Elle est représentée par un rectangle portant le nom du système.

limite_systeme

Relations

En se basant sur les contraintes du système, elles permettent de relier les entités entre elles. Elles sont de trois types : La généralisation, Inclusion et extension. Soient A et B deux acteurs. Lorsqu’on peut dire que « B est A » alors A généralise B.

L'inclusion et l’extension concernent les cas d'utilisation.

L'inclusion illustre le fait qu'un cas d'utilisation de base doit inclure un autre pour sa réalisation. Autrement, pour réaliser le cas d'utilisation de base, il faudra obligatoirement réaliser le cas d'utilisation inclus.

includes

Quant à l'extension, elle exprime le fait qu'un cas d'utilisation de base peut optionnellement en évoquer un autre. Ce dernier n'est pas obligatoire pour que le cas d'utilisation de base soit réalisé.

extends

A présent voyons un simple diagramme de cas d'utilisation qui illustre un système d'inscription académique – celui de l'Université d'Abomey-Calavi.

extends

On distingue sur ce diagramme 4 acteurs – Étudiant, Ancien, Agent de scolarité, Base de données – et également 4 cas d'utilisation – Soumettre Inscription, Se réinscrire, S'authentifier, Valider inscription.

Comme l'illustre le diagramme, un « Ancien » est un « Étudiant ». Ainsi, l'Ancien peut toujours soumettre une inscription mais dans une autre filière.

L'Agent de la scolarité valide les inscriptions ; cependant, il doit s'être préalablement authentifié.

Chaque cas d'utilisation, il doit être accompagné d'une description textuelle. Pour ce faire, on adopte généralement, le canevas ci-après.

Nom et description

C'est un verbe plus éventuellement un complément qui décrivent brièvement un cas d'utilisation.

Contraintes

Pourrait être un lien entre des spécifications externes formelles ou une liste de contraintes internes obligatoire à la réalisation du cas d'utilisation.

Conditions

Il en existe deux : les pré-conditions et les post-conditions. Elles déterminent les condition qui doivent être appliquées à l'exécution d'un cas d'utilisation.

Scénario

C'est le flux d'événements qui dirigent l'exclusion du cas d'utilisation.

Vous êtes enfin aguerri pour décrire les spécifications fonctionnelles d'un système d'information sous la forme d'un diagramme de cas d'utilisation.

N'oubliez pas : vos commentaires et questions sont attendus.

 
0 vote

Par Hodonou Sounton le 31/07/2014 à 21:55 Voir l'article

L'UML (Unified Modeling Language), est un ensemble de règles et de notations qui permettent la visualisation, la conception, spécification et la documentation des artefacts d'un système logiciel. Crée et géré par l'OGM (Object Management Group), il fournit aux ingénieurs un ensemble éléments graphiques qui modélisent les différentes parties du système.

logo_uml

Ce tutoriel va mettre en relief les éléments clés de l'UML qui vous seront certainement utiles pendant que vous seriez entrain de modéliser un système d'information.

L'UML modélise les choses de la vie réelle et les interactions qui existent entre elles. Ces choses peuvent être structurelles ou comportementales. A cette fin, il propose 13 diagrammes organisés en trois grands groupes.

Diagrammes structurelles

1. Diagramme des Classes
2. Diagramme des objets
3. Diagramme des composants
4. Diagramme des structures composites
5. Diagramme de déploiement
6. Diagramme des paquetages

Diagrammes comportementales

7. Diagramme des cas d'utilisation
8. Diagramme des activités
9. Diagramme d'états transition

Diagramme d'interaction

10. Diagramme de séquences
11. Diagramme de communication
12. Diagramme de vue générale d'interaction
13. Diagramme de temps

Ces divers diagrammes UML permettent de définir une application suivant plusieurs points de vue : fonctionnelle (cas d'utilisation), statique (classes, objets, structure composite), dynamique (séquence, états, activité, interaction, communication, temps) ou d'implémentation (composant, déploiement, paquetage).

Nous allons, pour la suite, voir comment modéliser la vue fonctionnelle des applications par le diagramme des cas d’utilisation.

Voilà! Geek laisse ton commentaire. Car cela nous galvanise.

N'oubliez de laisser vos commentaires.

 
0 vote

Par Hodonou Sounton le 30/07/2014 à 16:04 Voir l'article

Bonjour Pythoniste!

Nous voulons par ce tutoriel montrer comment on peut faire cohabiter sur un même système d'exploitation Python2 et Python3. Vous considérant comme un vrai Geek, nous estimons que travaillez sous Linux. Ce tutoriel est optimisé pour Débian et ses descendants. Toutefois, vous pouvez bien l'adapter suivant votre système d'exploitation.

Première partie: Installation de virtualenwrapper

Vérifiez que vous avez pip installé sinon installez-le.

Ouvrez votre terminal en faisant CTRL+ALT+T. Tapez-y:

sudo pip install virtualenwrapper

Créez le repertoire qui contiendra votre environnement virtuel:

mkdir ~/.virtualenvs

Ouvrez votre .bashrc (.zshrc selon votre cas) en faisant :

gedit ~/.bashrc

et ajoutez-y ces lignes :

export WORKON_HOME=$HOME/.virtualenvs
export PIP_VIRTUALENV_BASE=$WORKON_HOME
export PIP_RESPECT_VIRTUALENV=true

Enfin faites :

source ~/.bash_profile

Seconde partie: Utilisation

Créons un environnement de travail pour vos projets python2. Pour se faire trouvons l'emplacement de votre python2.

which python2

Cette commande vous retournera l'emplacement que nous allons appelé désormais EMP2. Faites ensuites ceci:

mkvirtualen --python=EMP2 env2

où env2 est le nom que vous avez choisi pour votre environnement python2.

Créons un environnement de travail pour vos projets python3. Trouvons l'emplacement de votre python3.

which python3

Cette commande vous retournera l'emplacement que nous allons appelé désormais EMP3. Faites ensuites ceci:

mkvirtualen --python=EMP3 env3

où env3 est le nom que vous avez choisi pour votre environnement python2.

Pour passez d'un environnement à un autre il suffit de faire:

workon <le_nom_de_l_environnement>

Visitez la documentation de virtualenwrapper pour avoir plus d'informations sur son utilisation.

Voilà! C'est tout. N'oubliez pas de laisser vos commentaires.